Emmanuelle

Emmanuelle - Emmanuelle Dandrel

De formation littéraire, communication et cinématographique, Emmanuelle Dandrel travaille depuis plus de 20 ans dans le milieu théâtral. Attachée de presse à ses débuts, elle devient ensuite directrice de communication et de programmation de l'Espace la Comédia, administratrice adjointe du Casino de Paris, chargée de mission au service culturel de Sevran, attachée de production et de diffusion au sein de la Strada & Cies.

 Depuis plus de 20 ans, elle accompagne des compagnies théâtrales dans les différentes étapes de leur développement, que ce soit : la réfléxion stratégique avec les porteurs de projets, la consolidation de l'inscription d'une compagnie sur son territoire ou au niveau national,  la mise en place de la production et la diffusion de leur spectacle en France et à l'Etranger. Pour Emmanuelle, défendre la création artistique c'est aussi défendre des metteurs en scène. Créer des liens de confiance et de partage est  essentiel avec les artistes comme avec les professionnels-programmateurs.

 Elle  a choisi d'accompagner et/ou accompagne toujours différentes compagnies et metteurs en scène tels que Christian Benedetti, Daniel Mesguich, Alain Batis, Brigitte Jaques, Eric Cénat, Jacques Dupont, Jérémie Sonntag, Florian Goetz, Philippe Lanton, Claude Bonin, Milena Vlach, Ivan Morane, Grégoire Callies, Jacques Hadjaje, Gatienne Engélibert, Julia Vidit, Bernard St Omer, René Loyon, Dominique Lurcel, Etienne Luneau, Jean Charles Mouveaux, Marjorie Nakache, Collectif Krumple, La Cie Grand Boucan, Tony Melvil, Diastème, Frédéric Andrau,Studio Théâtre de Stains,Catherine Anne, Violaine Fournier, Justine Heynemann, Emanuel Bemer, Guillaume Gras, Cie Hercub,Claire Diterzi... 

Contact : 

emma.dandrel@gmail.com (e.dandrel@aliceadsl.fr)

06 62 16 98 27

 - Emmanuelle Dandrel

  La Cie Liba Théâtre vous convie aux prochaines  representations

 Sizwe Banzi is Dead !

  Texte : Athol Fugard,

  Mise en scène : Jean-Michel Vier

 Avec : Jean-Louis Garçon et Cyril Guei

 Théâtre Jacques Carat de Cachan(21, av Louis Georgeon) 

 Le jeudi 21 Octobre à  15h et 20h 30

 La Courée de Collégien

 Le Samedi 14 Mai 22

  teaser :https://youtu.be/qF_hcCsT8_g  

  Swize Banzi i dead est une pièce phare du théâtre des Townships

 Styles est un photographe doué pour faire apparaître les rêves de ses clients quand ils posent devant son appareil. Un jour, dans sa petite boutique il reçoit la visite d’un homme qui fait ses premiers pas dans une nouvelle vie, et veut une photo pour l’envoyer à sa femme .Il dit s’appeler Robert Zwelinzima. Quand l’appareil se déclenche, nous apprenons que « Swize Banzi est mort » et dans un flashback nous entrons dans l’histoire de cet homme. Il vient d’arriver à Port Elizabeth. A l’intérieur de son propre pays, Swize n’a pas de « pass » en règle, il n’a le droit de travailler que dans la région où il est né. Arrête par la police, il doit quitter la ville sous trois jours. Il est recueilli par Buntu. Avec son aide, Swize va connaitre en l’espace d’une nuit un changement d’identité et un bouleversement intérieur. 

 Ecrite en 1972, cette pièce phare du théâtre des townships fait se rencontrer deux cultures, l’art africain du conteur et la tradition du théâtre occidental. Dans le contexte de l’apartheid en Afrique du sud, la pièce aborde les questions d’identité de manière universelle : en dehors de notre définition sociale qui sommes-nous vraiment ? Que faisons-nous de notre vie ? La vitalité, l’humour et la grandeur exprimés par les personnages, nous rappellent notre rôle de créateurs. Cette histoire est aussi notre histoire, les personnages sont confrontés à des obstacles qui les dépassent. Par chance, face aux enjeux de survie que raconte la pièce, nous avons devant nous des super-vivants, des maîtres de liberté qui livrent leurs secrets. 

  Athol Fugard, le grand dramaturge sud-africain a exprimé sa fierté pour cette oeuvre, « dans ses meilleurs moments c’est une célébration joyeuse et merveilleuse de la vie ». 

 Co-production Théâtre de Cachan et la Grange Dimière de Fresnes 

 - Emmanuelle Dandrel

 La Cie Espace Blanc a le plaisir de vous convier aux représentations

  d'Hématome(s)

  de Stéphane Bientz

  mise en scène de Cécile Givernet et Vincent Munsh

  Avec Cécile Givernet, Jenny Lepage et Vincent Munsh

 Théâtre de papier, ombre et dramaturgie sonore avec 3 comédiens

  https://vimeo.com/486976525

  Saison 21/22

  Théâtre Halle Roublot de Fontenay sous-bois(94) les 15, 16 Oct 21

 le 15 oct à 10h et 14H30/ le 16 oct à 18h

  Salle Pablo Picasso de la Norville(91)

  Le 12 Novembre à 14H30 et 20H30

  Théâtre des Roches de Montreuil du 25 nov au 27 nov

  le 25 nov à 10h et 14h30/ le 26 nov à 10H et le 27 Nov à 15H30

  Théâtre de l'Arlequin à Morsang sur Orge(91) le 19 décembre à 17H

T'es Eurydice à Plaisir (78)

le 31 Mars et 1 er Avril 22 à 14h30

  Tom, garçon livré à lui-même, promène son ennui sur la plage. Il y rencontre Ema, farouche et solitaire, qui vient d‘emménager sur une île voisine ainsi que Dilo, gamine autoritaire. Tous trois forment une étrange bande : trois solitudes à la connivence brutale. Un jour, Ema disparaît. Tom devra alors faire preuve de courage pour faire entendre sa voix. Ensemble, il leur faudra faire face au pire des dragons…

  Hématome(s) nous parle d’enfance ; de cette période de l’existence,magique et fragilisante, où tout est possible : les moments de liberté avec les copains, les premiers émois, les peurs, les grandes questions. En nous donnant à entendre la violence à laquelle sont parfois confrontés les plus jeunes, la pièce nous rappelle le caractère fondamental de la prise de parole. Avec finesse, elle valorise le courage et la puissance de l‘amitié

  Trois interprètes pleins de fantaisie manient silhouettes et ombres et nous plongent avec jubilation dans un univers proche de la bande dessinée

  Production : Cie Espace Blanc

  Co-production : Service Culturel de La Norville, Pilier des Anges/Théâtre Halle Roublot, Théâtre Jean Arp

hematome(s) hematome(s) [760 Kb]

 - Emmanuelle Dandrel

  Après ses représentations d'Un ennemi du Peuple

 La Compagnie Des animaux bizarres et véhéments a le plaisir de vous présenter son nouveau projet de création 23

 La MOUETTE

 Création Automne 23

 Comédie symbolico-névrotique libre adaptation d’après l’oeuvre d’Anton Tchekhov

 Adaptation et mise en scène de Guillaume Gras

 Avec : Ivan Cori, Marie Guignard, Eurialle Livaudais, Bruno Ouzeau, Nicolas Perrochet, Gonzague Van Bervesseles

 Présentations professionnelles

 jeudi 18 Novembre à 15h au Théâtre de Belleville

  mardi 23 Novembre à 18H30 à la SN de Châteauroux

 « Elle m’aime, elle ne m’aime pas, elle m’aime, elle ne m’aime pas, elle m’aime, elle ne m’aime pas...(rires) vous voyez elle ne m’aime pas ! » Treplev

  En usant de la puissance du Théâtre, car s’en est bien ici une célébration, et en nous appuyant sur l’imagination du spectateur, nous nous ouvrirons les possibles. Nous puiserons aussi textes et réflexions dans le théâtre d’Antonin Artaud pour la performance de Treplev (sa sublimation en termes psychanalytique), qui symbolisera sa psyché malade et sa double quête sans fin; celle d’un art nouveau et de son oedipe irréalisable, et celle-ci irriguera toute notre adaptation. Cette quête et ces différents styles de théâtre présents au plateau nous permettront d’empoigner cette pièce, sa puissance théâtrale et réflexive, et de la faire nôtre et profondément originale, pour prolonger le geste de Tchekhov et célébrer un théâtre magique, multiple et révélateur. Guillaume Gras

 «Nous voulons faire du théâtre une réalité à laquelle on puisse croire, et qui contienne pour le coeur et les sens cette espèce de morsure concrète que comporte toute sensation vraie. De même que nos rêves agissent sur nous et la réalité sur nos rêves, nous pensons que l’on peut identifier les images de la poésie à un rêve, qui sera efficace dans la mesure où il sera jeté avec la violence qu’il faut.» Antonin Artaud

 Cette pièce est « une tonne d’amour » pour Tchekhov, « une paraphrase d’Hamlet » pour Vitez, mais c’est aussi et avant tout, pour nous, un cri d’amour féroce et un acte de foi au Théâtre  

 - Emmanuelle Dandrel

Les arpenteurs de l’invisible ont le plaisir de vous convier à la présentation de leur prochaine création

Frankenstein

 N'ai-je pas raison de me lamenter de ce que

 l'Humanité a fait d'elle-même?

d'après Frankenstein et l'œuvre de Mary Shelley

Adaptation et mise en scène de Florian Goetz et Jérémie Sonntag

Avec Roxane Kasperski ou Hayet Darwich, Jordan Sajous et Jérémie Sonntag

 Le Vendredi 26 Novembre à 15 h au Théâtre de Belleville

Lecture de 45 mn avec l’équipe du spectacle et 20mn de rencontre avec les metteurs en scène

 Dans un monde en perdition, trois voyageurs découvrent un homme à l'agonie, Victor Frankenstein. Ce jeune scientifique leur raconte son histoire : quelques temps auparavant, il est parvenu à donner la vie à une créature surhumaine. Mais celle-ci sème bientôt la terreur autour d'elle...

Mary Shelley fait parler le monstre, qui d’une part met en échec son créateur en lui donnant à regarder en face son abandon et son absence d’éducation, et d’autre part dénonce la violence institutionnelle qui l’a précipité dans la haine et la violence.

Ce mythe interroge les fondements de notre humanité́ en posant la question du regard qui assigne l’Autre aux identités réductrices du genre, de la race et/ou de la classe. Mais qui est donc véritablement le monstre ?

Dans une atmosphère hybride entre XIXe et XXIe siècle, où dialoguent éclairages à la bougie, ciels tourmentés, vidéo et body mapping, ce classique du « mystère et de la terreur » pose la question de l’hubris de l'homme et de sa responsabilité vis à vis de l’Humanité et de son environnement. En donnant la parole aux laissés-pour-compte, notre adaptation rend à l'oeuvre sa dimension politique en interrogeant les rapports de domination et l’origine de la violence.

La  Ferme de Bel Ébat de Guyancourt(78) les 10,11 Mars 22

L’espace Roberts Doisneau-meudon(92) le 25 Mars 22

Le Sud Est Théâtre-Villeneuve St Georges(94) le 12 Avril 22

L’espace Boris Vian des Ulis(91) les 14,15 Avril 22 

CDNO-CDN de l’Océan Indien : Septembre-Octobre 22

Le Théâtre de St Maur(94) le Mardi 18 Novembre 22

L’Entre-deux de Lésigny (77) le Vendredi 25 Novembre 22

Automne 22 : autres dates en cours

Les arpenteurs de l'invisible sont artistes associés et en résidence à la Ferme de Bel Ébat.

 Production : les Arpenteurs de l’Invisible 

COPRODUCTION le CDNOI - CDN de l'Océan Indien, le Théâtre de Saint Maur, le Sud-Est Théâtre - Villeneuve Saint-Georges, la Ferme de Bel-Ébat – Guyancourt, le Centre d'Art et de Culture - Meudon, l'Espace B. Vian - Les Ulis (en cours)

AVEC LE SOUTIEN du Conseil Départemental du Val de Marne

AVEC LA PARTICIPATION ARTISTIQUE DU JEUNE THÉÂTRE NATIONAL

ACCUEIL EN RÉSIDENCE le CDN de Normandie - Rouen, la Ferme de Bel-Ébat – Guyancourt, la Ferme du Buisson - Scène Natonale, le Théâtre de Saint Maur, les Laboratoires d'Aubervilliers SOUTIENS l'Entre Deux - Scène de Lésigny

REMERCIEMENTS L'Odéon - Théâtre de l'Europe, le Théâtre de la Cité Internatonale, les Tréteaux de France - CDN, le Figuier Blanc - Argenteui

  • 21/10/2021
  • Envoyer à un ami